Error 401: Authorization Failure. Have you tried:Error 401: Authorization Failure. Have you tried:Error 401: Authorization Failure. Have you tried:Error 401: Authorization Failure. Have you tried: Resident Evil: Director's Cut
Exemplaires en possession (1)
Réf : 0000475 Plat. : PS1
Boite : Oui Notice : Oui Complet : Oui
0000475

Resident Evil: Director's Cut [REF:0000475]

Fiche technique

Référence : 0000475

Ajouté le 29 Juin 2021

Boite : Avec

Notice : Avec

Complet : Oui

Fiche technique
Genre : Adventure
Plateforme : PlayStation
Perspective : Third person
Mode de jeu : Single player
Histoire
Une version mise à jour, Resident Evil: Director's Cut, a été publiée pour PlayStation en septembre 1997, un an et demi après le match original. Le directeur's Cut a été produit pour compenser le retard très médiatisé de la suite, Resident Evil 2, et a été initialement livré avec une démo de pré-release jouable de ce jeu. La version japonaise du disque de démonstration comprenait également une démo pré-release de Rockman Neo, plus tard retitré Rockman DASH (Mega Man Legends à l'extérieur du Japon), et une remorque pour le nouveau Breath of Fire III. L'ajout principal à la coupe du directeur est une version arrangée du jeu qui modifie l'emplacement de presque tous les éléments vitaux dans la maison, ainsi que le placement ennemi. Les personnages principaux, ainsi que Rebecca, sont donnés une nouvelle garde-robe et le pistolet du joueur est remplacé par un modèle amélioré où n'importe quel tir a une chance aléatoire de décapiter un zombie, le tuer instantanément. La version originale du jeu est également incluse, avec un nouveau mode débutant où les ennemis sont plus faciles à tuer et la quantité de munitions que le joueur peut trouver est doublé. En outre, la fonction auto-aim a été restaurée dans tous les modes, bien qu'elle ne soit pas notée dans les contrôles en jeu. Les sorties nord-américaines et européennes de la Coupe du Directeur ont été commercialisées comme présentant les images originales et non censurées des sorties japonaises. Cependant, les séquences vidéo en mouvement (FMV) étaient encore censurées, et Capcom a affirmé que l'omission était le résultat d'une erreur de localisation faite par les développeurs. La localisation du jeu a été gérée par Capcom Japan au lieu de Capcom USA, et lorsqu'elle a été soumise à Sony Computer Entertainment America (SCEA), elle a été rejetée en raison d'une ligne de texte de copyright. Plutôt que de supprimer la ligne individuelle, Capcom Japon a décidé de gagner du temps et de simplement échanger dans les cinématiques de la sortie américaine du mal résident original. SCEA a ensuite approuvé le jeu et a fabriqué une course de production complète sans Capcom USA ayant aucune idée que les scènes non censurées avaient été coupées. Trois jours après la sortie du jeu, l'intro non censuré a été offert en téléchargement gratuit à partir de leur site Web. Les versions PAL française et allemande de Director's Cut font la FMV intro non censurée en couleur, bien qu'elles n'aient pas la scène de mort incensurée de Kenneth. Bien que la version PC de Resident Evil n'ait pas été facturée comme version coupée du jeu du réalisateur, c'est la seule version de Resident Evil qui a tous les FMV non censurés, qui comprend l'introduction non censurée, la scène de mort de Kenneth dans son intégralité, et se terminant aussi.

An updated version, Resident Evil: Director's Cut, was released for PlayStation in September 1997, a year and a half after the original game. Director's Cut was produced to compensate for the highly publicized delay of the sequel, Resident Evil 2, and was originally bundled with a playable pre-release demo of that game. The Japanese version of the demo disc also included a pre-release demo of Rockman Neo, later retitled Rockman DASH (Mega Man Legends outside Japan), and a trailer for the newly released Breath of Fire III. The main addition to Director's Cut is an "arranged" version of the game that changes the location of nearly every vital item in the mansion, as well as the enemy placement. The main characters, as well as Rebecca, are given a new wardrobe and the player's handgun is replaced by an improved model where any shot fired has a random chance of decapitating a zombie, killing it instantly. The original version of the game is included as well, along with a new "beginner" mode where the enemies are easier to kill and the amount of ammunition that can be found by the player is doubled. Additionally, the auto-aim function was restored in all modes, though it is not noted in the in-game controls. The North American and European releases of the Director's Cut were marketed as featuring the original, uncensored footage from the Japanese releases. However, the full motion video (FMV) sequences were still censored, and Capcom claimed the omission was the result of a localization mistake made by the developers. The game's localization was handled by Capcom Japan instead of Capcom USA, and when submitted to Sony Computer Entertainment America (SCEA), it was rejected because of one line of copyright text. Rather than remove the individual line, Capcom Japan decided to save time and simply swap in the cinematics from the U.S. release of the original Resident Evil. SCEA then approved the game and manufactured a full production run without Capcom USA having any idea that the uncensored scenes had been cut. Three days after the game's release, the uncensored intro was offered as a free download from their website. The French and German PAL versions of Director's Cut do feature the uncensored intro FMV in color, though they lacked the uncensored Kenneth death scene. Although the PC version of Resident Evil was not billed as the director's cut version of the game, it is the only version of Resident Evil that has all of the uncensored FMVs, which includes the uncensored introduction, Kenneth's death scene in its entirety, and ending as well.

IGDB

Série Resident Evil (77 jeux)
Jeux similaires (10 jeux)
Aucun inventaire n'a été réalisé pour cet article.
80%
Bon
Basé sur 27 évaluations
Classification
Mots-clés
#third person shooter, #survival horror, #science fiction